Un funambule sur le sable, de Gilles Marchand

📚 Résumé :

Naître avec un violon dans la tête, c’est impossible ? C’est pourtant ce qui est arrivé à Stradi. Depuis son enfance, il souffre de l’incompréhension, de la maladresse ou de l’ignorance de ceux qui partagent son quotidien. À ces souffrances, il oppose un optimisme invincible. De petites victoires en désillusions, il apprend à vivre dans un monde qui ne semble pas fait pour lui.

🖋 Mon avis :

Quand j’ai rencontré Gilles Marchand au Printemps du Livre du Montaigu, je ne le connaissais pas. Alors il m’a parlé d’un de ses livres, de l’histoire de Stradi, né avec un violon dans la tête. Je n’avais pas besoin d’en savoir plus, il fallait que je le lise. Et grand bien m’en a pris car c’est à regret que j’ai refermé cette fable poétique et musicale.

Traiter la question du handicap avec autant de poésie était un pari difficile mais Gilles Marchand l’a largement gagné. Sur les lignes de la portée qu’il a dessinée, on trouve aussi une histoire d’amour et d’amitié. On y joue la vie, celle de Stradi, l’enfant dont on gomme le prénom pour le surnommer de sa différence, celui qui va devoir apprendre à vivre dans une société qui a du mal avec ceux qui sortent de la partition. Il est difficile de jouer dans l’orchestre quand on a un violon mais pas l’archet. Compliqué d’être compositeur quand on ne maîtrise pas l’instrument. 

L’écriture est merveilleuse, à la fois douce et forte, tendre et triste. Belle. Musicale. Une plume qui chatouille l’imaginaire, tantôt piano, tantôt fortissimo, en créant juste ce qu’il faut d’impossible pour servir son propos avec délicatesse et fantaisie. Tout est juste et bien dosé. Un funambule sur le sable, c’est une chanson dont on aime et les paroles et la musique.

Il y a du talent plein les pages alors allez-y, tournez-les, prenez-en plein les yeux, la tête et les oreilles.
Mais méfiez-vous, je crois que le violon de Stradi est contagieux, parce qu’en refermant ce livre, je l’entendais encore.

2 commentaires sur “Un funambule sur le sable, de Gilles Marchand

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s